Orchestre

Que faire quand c’est trop fort ?

Nuisances sonores
Réduction du niveau sonore

Nuisances sonores

Les musiciens d’orchestre ou de fanfare sont exposés à des niveaux sonores élevés, le plus souvent par le propre instrument. Le reste de l’orchestre et les réverbérations du son contre les parois augmentent la dose individuelle de bruit de 3 dB(A) environ.

La Suva a déterminé la charge totale du bruit produit lors d’un concert ou d’une répétition selon l’instrument. Les plus exposés aux décibels sont les percussionnistes, les joueurs de cuivre et de bois ainsi que les musiciens placés devant ces instrumentistes.
Musique et troubles de l’ouïe

Réduction du niveau sonore

  • Organisation : prévoir des pauses suffisantes (4 heures par jour entre les répétitions / scène, nuit de 11 heures)
  • Disposition de l’orchestre : distance et disposition (au moins 1 mètre)
  • Mesures structurelles de réduction du niveau sonore : absorbeur de son à haute capacité, balustrades perméables au son, emploi ciblé de réflecteurs et d’écrans acoustiques.
  • Protection auditive individuelle : ici.

Conseils de la Suva

Remarque
Les tampons auriculaires produisent un effet d’occlusion en bloquant le conduit auditif. Les musiciens d’orchestre notamment peuvent être confrontés à ce problème, car la conduction osseuse du son modifie leur façon d’entendre leur instrument. La perception de l’équilibre entre l’orchestre et leur instrument s’en trouve modifiée.
Pour éviter cet effet d’occlusion, on peut utiliser des protections auditives otoplastiques faites sur mesure, que l’on place profondément dans le conduit auditif.
Vidéos ici.

Nach oben

piano