Musique

Toujours plus fort
Téléphone portable et lecteur MP3

Toujours plus fort

Le marché musical est marqué par une course au volume sonore. L’industrie du disque tend à exploiter totalement les marges de volume sonore lors du mastering d’un CD. Les passages plus doux sont nivelés haut de page. Ils paraissent donc plus impressionnants, mais la musique perd en dynamique.

Comme les producteurs reculent devant le risque de brusquer le public avec de la musique moins forte, le volume des disques s’est décuplé ces vingt dernières années. En d’autres termes, les consommateurs de musique doivent être prêts à accepter une perte de qualité du son au profit de l’effet sonore (vidéo). En outre, l’ouïe est toujours plus sollicitée lorsque la musique est à forte intensité.

Pour prévenir ce risque, la Suva exige plus de transparence de la part des fabricants de lecteurs MP3. Ces derniers pourraient, par exemple, indiquer le niveau d’exposition sonore et, parallèlement, la durée où l’on peut écouter la musique à ce volume sans courir de risque.

Pleasurize Music Foundation
Vidéo "Why I Don't Buy Remastered CDs"

Nach oben

Téléphone portable et lecteur MP3

Grâce aux lecteurs MP3 et aux téléphones portables, la musique est toujours à disposition. Ces petits appareils se mettent dans toutes les poches. Ce sont même des accessoires de mode. Une étude européenne (étude SCENIHR 2008) révèle que les lecteurs MP3 représentent pourtant un risque pour l’ouïe. Aussi l’UE prévoit-elle des prescriptions plus strictes comportant un réglage standard de 85 dB(A) et un avertissement en cas de dépassement volontaire.

En Suisse, la valeur limite est fixée à 100 dB(A) dans la loi (norme EN 50332) pour les lecteurs de MP3. Le réglage recourt toutefois à un bruit standard. Comme la musique actuelle est conditionnée de manière à obtenir un volume maximal lors du mixage (voir ci-dessus) et que certains écouteurs renforcent cet effet, le niveau sonore peut se situer au-delà de cette valeur limite lorsque le volume est au maximum.

Une étude de la Suva a révélé qu’avec des écouteurs d’origine, le volume maximal atteint 103 à 109 dB(A). Le niveau continu oscille entre 95 et 103 dB(A). Des écouteurs ultra-sensibles augmentent encore le niveau sonore de 6 dB(A), ce qui est plus fort qu’une scie circulaire !

Ecouter de la musique à fond avec un lecteur MP3 se situe clairement dans le domaine dangereux. A 100 dB(A), on peut écouter de la musique sans problème pendant deux heures par semaine, mais plus que pendant 40 minutes à 105 dB(A).

Par conséquent :

  • Ecouter longtemps de la musique au volume maximal, c’est mettre son ouïe en danger (7 % des jeunes en Suisse).
  • Les musiques actuelles notamment posent problème ; il ne faudrait jamais les écouter au volume maximal.
  • Accordez une pause à vos oreilles.
  • Faites attention à votre ouïe. Si vous constatez un sifflement ou des acouphènes, faites une pause et baissez le volume.
tableau: durée découte maximale Figure 3: Recommandations de la Suva concernant la durée d’écoute pour les différents styles musicaux et volumes avec des lecteurs MP3 & téléphones portables.

Nach oben

Sources

"Something" de 4 albums

Figure 1: The Beatles -"Something", parue sur quatre albums différents


dans le métro avec lecteur MP3

Figure 2: Ecouter de la musique en route, mais le bruit environnant énerve !